No 13 -Juillet 2014
Didascalie : Indication relative à la mise en scène que l'auteur intercale dans le dialogue écrit d'une pièce de théâtre ou d'un scénario de film, mais qui ne fait pas partie de ce dialogue.

Nous partons bientôt en vacances !

L’AGA du 31 mai 2014

Rapport moral d’Alain Jenkins à l’AGA du 31 mai 2014

Du côté de Québec

Le rendez-vous technique des arts de la scène

Quatre nouvelles activités de formation en 2014-2015

L’Entrepôt d’œuvres artistiques contemporaines (ENOAC).

Le bottin des membres de l’APASQ :
Avez-vous mis vos données à jour ?

NUMÉROS PRÉCÉDENTS

  No 1 - Octobre 2009
  No 2 - Décembre 2009
  No.3 - Avril 2010
  No.4 - Mai 2010
  No.5 - Juillet 2010
  No.6 - Septembre - Octobre 2010
  No.7 - Novembree - Décembre 2010
 No.8 - Juillet 2011
 No.9 - Décembre 2011
 No.10 - Juillet 2012
 No.11 - Décembre 2012
 No.12 - Juillet 2013

Association des professionnels des arts de la scène du Québec (APASQ)
2065, rue Parthenais,
bureau 014
Montréal (Québec) H2K 3T1

Tél. : (514) 523-4221
Téléc. : (514) 523-4418
Courriel général : info@apasq.org

 Conseil d’administration de l’APASQ :

  • Claude Accolas, président
  • Anouk Looten, secrétaire-trésorière
  • Sébastien Dionne, représentant de la région de Québec
  • Gabrielle Arseneault, administratrice
  • Josée Bergeron-Proulx, administratrice
  • Francis Hamel, administrateur
  • Loïc Lacroix Hoy (membre suppléant), administrateur
  • Daphnée Lemieux-Boivin, administratrice
  • Mathieu Marcil, administrateur
  • Laurier Rajotte, administrateur
  • Julie Vallée-Léger, administratrice

 Équipe permanente

  • Michel Beauchemin, directeur général
  • Viviane Morin, coordonnatrice des services aux membres et gestion des contrats
  • Katia Chénier, comptable
  • Julie-Andrée Rostan, coordonnatrice au développement professionnel
  • John Bradley, conseiller en informatique

 Équipe de rédaction de Didascalie en ligne

  • Gabrielle Arseneault
  • Michel Beauchemin
  • Monique Corbeil
  • Alain Jenkins
  • Daphnée-Lemieux-Boivin

L’APASQ bénéficie de l’aide financière du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ),
d’Emploi-Québec et du Conseil québécois des ressources humaines en culture (CQRHC)








Nous partons bientôt en vacances !

Bon été à tous nos membres, sympathisants et collaborateurs !

Les bureaux de l’association seront fermés du lundi 21 juillet au vendredi 8 août 2014.

N’hésitez pas cependant à nous joindre par courriel pendant cette période en cas d’urgence ! Et si vous avez déménagé ou changé d’adresse courriel, communiquez-nous vos nouvelles coordonnées.

L’AGA du 31 mai 2014

L’assemblée générale annuelle (AGA) de l’APASQ a eu lieu le 31 mai 2014 à Montréal et à Québec via Skype.

L’ordre du jour de l’AGA a permis, dans le cadre du rapport d’activités annuel, de faire le point sur le chemin parcouru au cours de la dernière année et les perspectives de développement qu’a retenues le conseil d’administration pour l’année 2014-2015.

Cinq lignes directrices ont servi de guide à nos actions au cours de la dernière année, lignes directrices qui demeureront les mêmes l’an prochain.

1. La défense des intérêts socioéconomiques des artistes
2. La promotion des arts de la scène québécois
3. Le renforcement de la gouvernance de l’association
4. Le maintien d’une saine gestion financière de l’association
5. L’amélioration des outils d’information et de mobilisation des membres et des artistes représentés

Pour en savoir plus, lire le rapport annuel 2013-2014 de l’association en suivant ce lien.
http://apasq.org/pdf/Rapports%20annuels/Rapport_dactivites_2013-2014.pdf

L’assemblée générale a également procédé à l’élection d’un nouveau président, Claude Accolas, à la suite du départ d’Alain Jenkins qui présidait l’association depuis maintenant trois ans. Elle a également comblé cinq postes d’administrateurs au conseil d’administration.

Le conseil est maintenant composé des personnes suivantes.

Président :
Claude Accolas
Vice-président :
(À déterminer)
Secrétaire-trésorière :
Anouk Looten
Représentant de la région de Québec :
Sébastien Dionne
Administrateur(trice)s :
Gabrielle Arseneault, Josée Bergeron-Proulx, Francis Hamel, Loïc Lacroix Hoy, Daphnée Lemieux-Boivin, Mathieu Marcil, Laurier Rajotte et Julie-Vallée-Léger,

Rapport moral d’Alain Jenkins à l’AGA du 31 mai 2014

Bonjours chers membres et chers collègues !

La saison 2013-2014 prend fin déjà.

À titre de président, mon but premier était, encore cette année, de poursuivre notre redressement financier en contrôlant bien nos dépenses, ce qui nous permettra  sur une période de trois ou quatre ans de réduire considérablement notre déficit cumulé.  Comme nous le verrons plus tard dans cette assemblée, bien des choses demeurent à faire, mais le conseil a maintenant la situation bien en main grâce aux ententes conclues à ce sujet avec le CALQ.

Le rapport d’activités de l’association que notre directeur vous présentera dans quelques minutes vous permettra de voir que l’année 2013-2014 a été encore une fois une année bien remplie. Je n’insisterai donc que sur quelques aspects.

Le travail de négociation avec TAI, l’ADISQ et l’ACT sera entamé dans les prochains mois. Vous aurez peut-être remarqué des sondages en ligne dans vos courriels récemment ? Nous tentons de recueillir accumulons de l’information sur le nombre d’heurs consacrés à des productions. Cette étude nous permettra d’établir des balises qui nous aideront pour les prochaines négociations. Le même exercice sera fait pour déterminer les cachets à prévoir pour les quatre nouveaux champs de pratique pour les quels nous avons obtenu une reconnaissance de la Commission des relations du travail.

L’APASQ fête cette année son trentième anniversaire, une étape que nous ne pouvons passer sous silence. Cette année spéciale est marquée par l’aboutissement de quatre projets majeurs.

La création, en janvier  dernier, du Fonds Bussières-Prévost. Celui-ci a pour mandat d’apporter une aide financière d’urgence ponctuelle aux personnes conceptrices en difficulté qui pourraient en faire la demande, qu’elles soient ainées (retraitées ou préretraitées), jeunes, en creux de carrière, en période de transition ou aux prises avec la maladie. Elle a été créée en collaboration avec la Fondation des artistes (FDA) qui agit à titre d’administrateur délégué de ce fonds.

Le lancement ensuite de l’Entrepôt numérique d’œuvres artistiques contemporaines (ENOAC), projet qui réunit le Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV), le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ), Illustration Québec (IQ) et l’APASQ. Cette banque permettra à ceux et celles de nos membres qui le désirent de se constituer un portfolio ou un catalogue raisonné électronique de leur productionau fur et à mesure que leur œuvre artistique se développera.

Dans le volet promotion de la profession, nous somme très fiers de présenter une vaste exposition sur l’art du costume de scène consacrée à certains aspects de l’œuvre considérable de François Barbeau. Cette exposition qui a vu le jour la semaine dernière a été organisée en collaboration avec le Centre d’exposition de l’Université de Montréal qui a mis à notre disposition sa grande expertise en matière d’organisation d’expositions. La préparation de cette exposition a été orchestrée par Andrée Lemieux et la scénographie a été réalisée par Louise Campeau. Vous avez jusqu'à la fin de l’année 2014 pour voir de vos yeux cette exposition haute en couleurs. Je prends un instant pour mettre en lumière l’excellent travail de notre directeur générale qui, sans compter les heures, a mené le bateau à bon port au cours des deux dernières années. Merci Michel. 

Dernier élément mais non le moindre des activités de notre trentième anniversaire, la tenue du colloque Les technologies de l’information et de la communication (TIC) au service des arts de la scène : rêve et réalité. Les TIC sont porteuses de changement dans l’ensemble du secteur des arts de la scène et, en particulier, dans celui du théâtre qui demeure pour le moment le principal secteur où intervient notre association. Il nous apparaissait donc important de nous interroger sur les transformations qu’elles ont provoquées, provoquent et provoqueront dans le travail des concepteurs et conceptrices ainsi que de tous les autres intervenants des arts de la scène. Le colloque  aura lieu au début du mois de novembre 2014.

Je termine en disant merci aux membres de l’association, à Viviane Morin, à Michel Beauchemin pour leur grande confiance ainsi qu’aux membres du CA que j’ai côtoyés dans certains cas pendant six ans. Je garde un très bon souvenir de votre présence et vous souhaite le meilleur pour les années à venir au moment de tirer ma révérence comme président de l’association.

Encore merci à tous !

Alain Jenkins

Mai 2014

Du côté de Québec

Nos consœurs et confrères de Québec n’ont pas chômé cette année. Sous l’impulsion de Gabrielle Arseneault, membre du conseil d’administration, et de Daphnée Lemieux-Boivin, qui occupe depuis le mois de novembre le poste d’adjointe à la direction générale pour la région de Québec, ils se sont dotés de deux nouveaux services, la Banque d’expert(e)s-conseils à Québec etla Liste des fournisseurs professionnels.

La Banque d’expert(e)s-conseils à Québec

Pourquoi une telle banque ? Pour vous permettre d'identifier rapidement un confrère ou une consœur qui pourra vous conseiller et vous aider dans votre travail. 

Qui sont les experts-conseils ? Des concepteurs et conceptrices expérimentés de la région de Québec qui se sont inscrit(e)s dans un ou plusieurs domaines de conception.

Combien cela va coûter ? L’expert(e)-conseil est rémunéré(e) à l’heure selon un tarif à discuter, au cas par cas, entre vous et lui ou elle. Le coût total dépendra du nombre d’heures requis.

Comment est bâtie la banque ? Vous y trouverez le nom de l'expert(e)-conseil, les domaines de conception dans lesquels il ou elle peut vous conseiller, ses coordonnées et le nombre d'années d'expérience qu’il ou elle a accumulées.

Vous avez besoin d’un avis extérieur ou encore d’aide pour réaliser le travail de conception que l’on vous a commandé ? Suivez le lien suivant pour connaître la liste des expert(e)s-conseils disponibles.
http://www.apasq.org/experts.htm

Cette liste ne comporte pour le moment que des noms de concepteurs et de conceptrices de la région de Québec. Dès l’automne prochain, nous lancerons un appel à tous dans la région de Montréal où tous seront invités à joindre les rangs de cette nouvelle banque.

La liste de fournisseurs professionnels

Le travail des personnes conceptrices implique bien souvent la recherche et l’achat de nombreux produits et services. Pour vous faciliter le travail, Gabrielle et Daphnée, en collaboration avec Anouk Looten à Montréal, ont constitué une première liste de fournisseurs dans dix-huit secteurs allant du matériel d’artiste aux chaussures. Cette liste n’est pas, loin s’en faut, exhaustive. Il n’en tient qu’à vous de nous fournir les noms de fournisseurs que vous avez dénichés et que tous devraient connaître…

Suivez le lien suivant pour connaître la liste de fournisseurs professionnels.
http://www.apasq.org/fournisseurs.htm

Le rendez-vous technique des arts de la scène

Les 9 et 10 septembre 2014, au Palais Montcalm à Québec

Le Centre québécois de l’Institut canadien  des technologies scénographiques (CQICTS) vous invite à participer à la 10e édition du RENDEZ-VOUS TECHNIQUE DES ARTS DE LA SCÈNE (Formations en techniques de scène).

Précisons de plus que les personnes n’habitant pas à Québec ou ses environs pourront bénéficier du remboursement de leur frais de séjour à Québec grâce à une entente avec Emploi-Québec. Les renseignements à ce sujet seront bientôt disponibles sur le site Web du rendez-vous.
Le Rendez-vous technique des arts de la scène

Spécial 10e anniversaire !

• 10 formations de pointe • Mini-salon • Dîner réseautage • 5 à 7 spécial 10e • Prix de présence • Cadeaux •

Les 9 et 10 septembre 2014, au Palais Montcalm à Québec

Téléchargez l’horaire des ateliers
Téléchargez la programmation
Nombre de places limité

Inscrivez-vous maintenant !

 AU PROGRAMME

Cliquez sur le titre de la formation pour en savoir plus

  1. Gestion des équipements : inventaire et approvisionnement
    Avec (formateur à confirmer)
    Apprenez à mettre en place un système simple d’inventaire
  2. Interprétation des fiches techniques pour les non-techniciens
    Avec Daniel Colette
    Comprenez le jargon des fiches techniques et communiquez mieux avec vos techniciens
  3. Mathématiques et calculs appliqués au gréage
    Avec Stéphane Mayrand
    Devenez un pro dans les mathématiques de base et les calculs appliqués au gréage dans un aréna ou un théâtre
  4. Initiation au logiciel AutoCAD pour la scène
    Avec Hugo Trépanier
    Utilisez avec facilité Autocad pour modifier un dessin existant ou créer un dessin simple en 2D
  5. L’édition vidéo avec Final Cut Pro X
    Avec Marco Dubé
    Apprenez à vous familiariser avec les outils de Final Cut Pro X et passez rapidement de l’idée au produit fini
  6. Initiation à QLab 3
    Avec Michel-Antoine Castonguay
    Vous aurez l’occasion d’explorer les possibilités de ce logiciel spécifiquement conçu pour le son et la vidéo grâce à des exemples concrets.
  7. Captation sonore et prise de son
    Avec Alain Roy
    Sachez identifier les caractéristiques électroniques des microphones et les sources sonores afin de choisir le bon microphone et bien le positionner
  8. Conception d’environnement sonore
    Avec Nancy Tobin
    Découvrez des approches et méthodes spécifiques à la conception sonore pour la scène.
  9. Projecteurs LEDs pour la scène
    Avec (formateur à confirmer)
    Apprenez à choisir, puis à utiliser et à programmer les projecteurs LEDs pour la scène
  10. Classe de maître en conception d’éclairage
    Avec Yves Aucoin
    Identifiez de nouvelles approches en matière de conception d’éclairage à partir notamment d’expériences du formateur

Quatre nouvelles activités de formation en 2014-2015

Quatre nouvelles activités de formation, trois à Montréal et une à Québec, sont prévues l’an prochain.

Activités prévues à Montréal

1. SketchUp niveau avancé

Présentation
L’année dernière nous avons offert une formation intro-intermédiaire sur le logiciel de modélisation 3D SketchUp.  Une suite s’impose donc cette année afin de connaître plus en profondeur les possibilités qu’offre ce logiciel qui rejoint les besoins en formation technologique des scénographes, décorateurs et éclairagistes. L’activité que nous proposons permettra aux concepteurs d’approfondir leurs connaissances afin d’être à jour dans cet univers technologique, de demeurer concurrentiel dans leur milieu de travail et ainsi d’améliorer leur créativité et leur possibilité de revenus.

Résultats visés

  • Concevoir et modeler des projets comportant des volumes en pentes, en courbes et contre-courbes et des formes organiques irrégulières telles des terrains.
  • Organiser son travail.
  • Intégrer le travail de collaborateurs externes.
  • Ajouter des fonctions supplémentaires au logiciel grâce aux modules d'extension.

Niveau : Formation de perfectionnement, seulement pour ceux qui ont déjà une bonne connaissance du logiciel.

Préalables : SketchUp, logiciel de conception 3D - Introduction / intermédiaire.

Formateur : Mario Chabot. Détenteur d'un baccalauréat en design Industriel de l'Université de Montréal et d'un baccalauréat en architecture de l'Université McGill, Mario Chabot a travaillé quinze ans comme architecte à son compte. Depuis 2004, il œuvre comme scénographe dans des productions américaines de grande envergure. Il partage aujourd'hui son temps entre la scénographie pour le cinéma et la formation. Il donne, également, des cours à l'Ordre des architectes du Québec, au RFAVQ et offre des services de consultation à des firmes privées.

Clientèle : La formation s’adresse à toutes les personnes conceptrices d’accessoires, de décors ou d’éclairages. La priorité sera accordée aux membres de l’APASQ. Les formations de l’APASQ s’adressent aux travailleurs autonomes et, dans la majorité des cas, aux entreprises non assujetties à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre. De façon exceptionnelle, certains participants ont un employeur assujetti à cette dite loi.

Durée : 21 heures de formation données sur trois (3) vendredis consécutifs

Dates : à déterminer (Deux groupes : automne 2014 et hiver 2015)

Lieu : Centre de formation continue du Collège Maisonneuve à Montréal.

Coût : 90 $

2. Atelier de création de maquillages de scène

Présentation :
Cette formation introduira le participant au fascinant monde du maquillage de scène. Bien qu’il soit impossible de couvrir en deux jours l’ensemble des applications possibles du maquillage de scène, l’atelier proposé cernera les éléments essentiels qui procureront une base sur laquelle les participants pourront s’exercer et, éventuellement, se perfectionner. La formation se divisera en quatre étapes réparties sur deux jours, chacune  comportant un volet théorique suivi d’une mise en pratique des notions apprises.

Le participant sera d’abord initié aux divers types de maquillage ainsi qu’à diverses techniques et combinaisons. Il sera ensuite sensibilisé aux effets de différents types d’éclairage scénique sur le maquillage. Car il est important que le concepteur de maquillage comprenne que l’éclairage interagit avec le maquillage et qu’il doit être capable de s’adapter à lui, s’il ne veut pas voir son travail annulé complètement ou enlaidi.

La deuxième journée sera consacrée à la technique du airbrush et aux maquillages d’effets spéciaux. Dans un premier temps, le participant expérimentera les rudiments de la manipulation du matériel airbrush et quelques-unes de ses applications dans le maquillage de beauté et le maquillage d’effets spéciaux. La dernière partie de la formation sera dédiée à l’exploration de divers effets spéciaux de base, qui permettront à l’apprenant de répondre aux besoins spécifiques des productions.

Formatrice : Vanessa Cadrin
Principalement implantée à Québec, Vanessa Cadrin travaille pour différentes compagnies de théâtre telles Le Trident, le Théâtre Beaumont St-Michel, le Périscope, la Bordée, le Souci de Collectif, etc. Elle a conçu et réalisé plusieurs maquillages pour des pièces de théâtre - Les Mains sales et Le libertin au Théâtre du Trident -, pour des évènements corporatifs, des publicités et des vidéos clips, tels Wide Load et Au loin. Elle a aussi participé à plusieurs festivals de renom au Canada et aux États-Unis par le biais de Kromatik : l’International Children Festival de Vancouver, le Busker Festival d'Halifax, le Cambridge Art Festival, etc. Elle donne depuis 10 ans une formation parascolaire de maquillage au collège François-Xavier-Garneau et travaille pour la compagnie Kromatik depuis 15 ans. Pour Vanessa Cadrin, le maquillage est une escapade dans un monde ludique et une passion qu'elle adore transmettre.

Clientèle : Cette formation s’adresse aux personnes conceptrices de maquillages, de décors, de costumes et d’éclairages, ayant un besoin, une expérience, une pratique ou une formation dans le domaine du maquillage ou de la lumière au théâtre.

Durée : Atelier de 14 heures donné sur une fin de semaine (samedi et dimanche)
Dates : à déterminer (Automne 2014)
Lieu : Montréal

Coût : 90 $

3. Le concepteur et la gestion : La fiscalité

Présentation :
Cette activité est d’une durée de sept (7) heures. Un formateur présentera les notions de base et les informations-cadres dans le domaine de la fiscalité, puis un comptable agréé, spécialiste de la fiscalité des artistes, viendra répondre aux questions des participants et les éclairer sur les changements fiscaux qui les concernent.

Contenu de l’atelier :
L’atelier présentera la définition du travailleur autonome, les avantages et les inconvénients de ce statut. On présentera les revenus et les dépenses admissibles pour le travailleur autonome, l’impact et la gestion des taxes TPS et la TVQ, à savoir si on doit la payer ou la facturer ou se faire rembourser ? Le formateur répondra à la question classique : Faut-il fonder sa compagnie ? Toutes ces notions seront expliquées en regard de la réalité des lois sur l’impôt provincial et fédéral ainsi que des principaux changements survenus ces dernières années. Une importante partie de la formation sera consacrée aux coûts relatifs à la réalisation de différentes conceptions, aux dépenses d’ateliers, de sous-traitants ou de salariés.

Enfin, la formation veut répondre à autant de questions que le professionnel des arts de la scène, souvent désespéré, se pose quand arrive le printemps... et le temps des impôts !

Cet atelier se veut convivial malgré le sujet et veut présenter des façons de faire, simples et pratiques, pour que les concepteurs ou les scénographes puissent bien gérer leur comptabilité.

Formateurs :
Raymond Villeneuve, en plus d’être auteur dramatique, est bachelier en droit. C’est à lui que l’Association québécoise des auteurs dramatiques (AQAD) a fait appel pour la rédaction de ses contrats types. M. Villeneuve s’est aussi impliqué dans le développement de la formation continue auprès des auteurs dramatiques, ayant organisé au fil des ans plusieurs formations qui ont toujours su satisfaire les participants. Il a été président de l’AQAD pendant six ans.
Chantal Shedleur œuvre depuis plusieurs années au sein de Shedleur et Associés inc., une firme comptable familiale dont l'expertise compte plus de 40 ans de services.  Elle excelle dans le domaine de la fiscalité des travailleurs autonomes et des artistes.

Clientèle : Cette formation s’adresse aux personnes conceptrices, metteurs en scène, chorégraphes et auteurs.

Durée : Formation de sept (7) heures
Dates : À déterminer (Hiver 2015)
Lieu : Montréal, Centre St-Pierre, 1212, rue Panet

Coût : 45 $

Activité prévue à Québec

Les participants habitant à plus de 50 km du lieu de formation pourront se faire rembourser leurs frais de transport et de séjour. Informez-vous lors de votre inscription. Nous vous rappelons que, si vous habitez à Montréal  ou ailleurs au Québec, vous pouvez également vous inscrire à cette activité.

4.Les contrats et l’amélioration des conditions économiques des créateurs par la négociation individuelle

Présentation : Cette activité permettra à nos membres d’améliorer leur capacité de gestion, de hausser leur estime de soi face au processus de promotion de soi (la ‘vente’, ce que tout artiste abhorre profondément) et, idéalement, contribuer à améliorer leurs conditions socio-économiques. Cette activité formative mettra de l’avant une approche pragmatique, coopérative et non conflictuelle afin de contribuer à faciliter les relations artistes / producteurs.

Les objectifs généraux

  • Apprendre à développer des outils concrets, simples pour mieux négocier et obtenir ce qu’on veut.
  • Comprendre l’importance de son rôle personnel dans le cadre du processus de négociation.

Les objectifs spécifiques:

  • Valoriser la communication non conflictuelle et sans manipulation.
  • Distinguer la nature et les conséquences du processus de négociation dans un contexte personnel (artiste vs producteur) eu égard à un contexte « syndical » (association d’artistes vs association de producteurs) et recourir à des outils de négociation différents dans ces deux contextes différents.
  • Apprendre à identifier les enjeux d’une négociation.
  • Se sensibiliser aux pièges du processus de négociation.
  • Choisir le comportement approprié par le contrôle de certaines émotions notamment pour atteindre ses objectifs de négociation.
  • Reconnaître les limites inhérentes à la négociation.
  • Devenir réaliste par rapport aux gains à obtenir par la négociation.

Formatrice : Marie-Louise Donald.
Conseillère juridique, notamment au sein des équipes de création du Cirque du Soleil, Marie-Louise Donald a fondé en 2004 ÉMERGENCE CONSEIL, un cabinet boutique voué au développement des affaires et des éléments juridiques présents dans tous les secteurs de l’économie créative : droit d’auteur, négociation de contrats, analyse et résolution de problèmes liés à la création, au développement, à la diffusion, tant au Québec qu’à l’international. Parmi ses réalisations, Marie-Louise a agi à titre de conseillère juridique accréditée de la Société du 400e anniversaire de la Ville de Québec, notamment en lien avec le développement et le financement de la production du Moulin à images, de Robert Lepage et Ex Machina.

Clientèle : La formation s’adresse à toutes les personnes conceptrices d’éclairages, de décors ou d’accessoires. La priorité sera accordée aux membres de l’APASQ. Les formations de l’APASQ s’adressent aux travailleurs autonomes et, dans la majorité des cas aux entreprises non assujetties à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre. De façon exceptionnelle, certains participants ont un employeur assujetti à cette dite loi.

Durée : 14 heures
Dates : À déterminer (Automne 2014)
Lieu : Centre Alyne-Lebel, Québec

Coût : 45 $

--------------------------------------------------------

Inscription : en priorité par courriel à l’adresse suivante : jarostan@videotron.ca ou par téléphone au 514 750-6967 ou au 438-395-5323.

Veuillez spécifier votre numéro de membre, votre numéro de téléphone et votre adresse courriel. Il n’est pas nécessaire d’être membre de l’APASQ pour s’inscrire. Cependant, si le nombre d’inscrits dépasse le nombre de places disponibles, priorité sera donnée aux membres en règle de l’association.

Les frais d’inscription sont payables au moment de l’inscription. Veuillez faire parvenir le formulaire d’inscription ainsi qu’un chèque libellé au nom de l’APASQ couvrant la totalité des frais d’inscription prévus et daté du jour de votre envoi.

En cas d’annulation de votre inscription, vous devez aviser la coordonnatrice PAR COURRIEL au minimum sept (7) jours ouvrables avant la date de la formation. En deçà de cette limite, aucun remboursement ne sera accordé. Le total des frais sera retenu par l’association pour couvrir les frais d’administration.

Vous trouverez la description complète de ces sur le site Web de l’association dès la fin du  mois d’août.

L’Entrepôt d’œuvres artistiques contemporaines (ENOAC)

Un projet de l’APASQ, du CMAQ, d’IQ et du RAAV, en lien avec Copibec
Une cinquantaine d’entre vous avez été invités ce printemps à déposer des reproductions de leurs maquettes et de photos de plateau dans l’ENOAC, qui se veut un guichet unique qui réunira un corpus significatif de la création artistique contemporaine québécoise en arts visuels, en arts de la scène, en illustration et en métiers d’art, ainsi qu’un moyen de conserver les images de vos œuvres en version numérique dans un lieu virtuel sécuritaire et un centre d’archives et de documentation rendant compte de la démarche de créateurs professionnels.

Pour ce faire, les partenaires de l’ENOAC - l’Association des professionnels des arts de la scène du Québec (APASQ), le Conseil de métiers d’art du Québec (CMAQ), Illustration Québec (IQ) et le Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV) - ont obtenu une aide de 95 000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec pour les deux premières phases du projet, dans le cadre du programme Plateformes et réseaux numériques.
À terme, l’ENOAC offrira un éventail de services et de possibilités tant aux artistes participants qu’au public.
Aux artistes :

  • le développement de la connaissance et de l’appréciation de leurs œuvres et de leur carrière auprès des étudiants et des enseignants via SAMUEL (voir plus loin dans le texte), ainsi que la possibilité de retirer des redevances de droits d’auteur en lien avec leur utilisation ;
  • une plus grande visibilité de leurs œuvres auprès du public général par un portail public spécialisé dans l'offre d'œuvres d'art contemporain québécois, en soutien au développement de leur carrière et de nouveaux marchés, dont celui des collectionneurs ;
  • de façon générale, la mise en ligne d'images et de textes dans un contexte sécuritaire afin d'éviter les utilisations pirates, les appropriations, etc. ;
  • l’opportunité d’utilisations commerciales sous licence (publicité, édition) des images déposées dans l’ENOAC, leur apportant des redevances de droits d’auteur ;
  • la constitution progressive d'un catalogue raisonné au fur et à mesure de l'entrée de leurs données graphiques et textuelles leur permettant de préserver les connaissances sur leur carrière et leur œuvre, d’archiver leur documentation et de tenir leur inventaire.

Autres développements à venir :

  • le développement de portfolios numériques pour publicité et autopromotion, pour présentation de dossiers aux galeries et lieux d'exposition ;
  • le développement de projets d'exposition, d'édition de livres d'art en support numérique, développement d'expositions virtuelles, etc.

Au public :

L’ENOAC visera différents publics et les accès au site se feront par inscription ou par abonnement selon le type d’utilisation recherchée. L’entrepôt numérique pourra intéresser des amateurs d’art, passionnés et collectionneurs, des chercheurs et des institutions, tels les bibliothèques, collèges et universités. Les divers types d’accès et d’abonnement permettront soit un accès gratuit au visionnement d’un échantillonnage des œuvres, soit un accès payant permettant différentes utilisations de l’ensemble des œuvres.
L’accès à l’ENOAC permettra par exemple :

  • la recherche sur des groupes d’œuvres ou d’artistes, selon des périodes, des disciplines ou des styles particuliers ;
  • l'utilisation d’images et de textes pour documenter des travaux scolaires ou académiques ;
  • l'utilisation d’images à fins corporatives ou commerciales pour rapports annuels, édition de livres et de périodiques, publicité, moyennant une licence commerciale.

Autres développements à venir :

  • la possibilité de générer une exposition virtuelle solo ou collective pour des événements privés ou publics, moyennant une licence ;
  • le visionnement de clips vidéo portant sur des entrevues d’artistes ou des sujets relatifs à l’art contemporain.

ENOAC et SAMUEL : un partenariat avec Copibec

Copibec offrira bientôt via SAMUEL (Savoirs Multidisciplinaires En Ligne) du contenu varié sur support numérique pouvant être utilisé à des fins pédagogiques en classe : extraits de livres et de revues, paroles de chansons ainsi que des images d’œuvres artistiques qui seront fournies par l’ENOAC.

La reproduction sera permise dans le cadre des licences globales, non exclusives, accordées par Copibec au ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports ou à un établissement d’enseignement de niveau postsecondaire, pour l’ensemble des usagers désignés dans ladite licence.

Les modifications apportées à la Loi sur le droit d’auteur, et qui sont effectives depuis novembre 2012, font en sorte d’accorder une exemption de paiement de droits d’auteur quand l’utilisation des œuvres ou des extraits d’œuvres est à des fins pédagogiques. Les institutions d’enseignement ne sont donc plus tenues de signer des ententes collectives avec les sociétés de gestion, dont Copibec. Les sociétés de gestion doivent faire face à une perte majeure de leurs revenus ; les auteurs et les artistes sont également privés des revenus provenant des redevances d’utilisation de leurs œuvres.

La création de SAMUEL vise donc à développer un nouveau service de documentation pour lequel les professeurs et les institutions seront prêts à débourser des frais d’utilisation, et par le fait même à récolter pour les auteurs et les artistes des redevances relatives à leurs droits d’auteur.

SAMUEL fait l’objet d’une période pilote actuellement auprès de certaines écoles. Les premiers artistes qui alimentent l'ENOAC sont donc les premiers à rendre leurs œuvres disponibles pour les professeurs.
OÙ EN SOMMES-NOUS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENOAC ?
Phase 1 / du 1er avril 2013 au 31 mars 2014

  • Établissement de la structure administrative du projet : ententes entre les associations partenaires, entente avec Copibec, élaboration de l’entente avec les artistes / artisans sur les droits d’auteur.
  • Développement de l’infrastructure interne pour l’inscription des artistes et le dépôt de leurs contenus.
  • Élaboration de la nomenclature du site : ensemble des données à collecter sur l’artiste pour la gestion des redevances par Copibec et sur les œuvres déposées.
  • Phase-pilote des fonctionnalités du site avec la participation d’artistes reconnus.
  • Arrimage des premières images de l’ENOAC vers SAMUEL.

ANNONCE OFFICIELLE de l’ENOAC – mai 2014
Phase 2 / du 1er avril 2014 au 31 mars 2015

  • Élaboration de l’interface publique du site : structure et signature graphique.
  • Développement des différentes vues permettant l’affichage et la visualisation des données selon des modes de représentation personnalisés au choix de l’utilisateur.
  • Développement des différents accès et services offerts aux différents utilisateurs (abonnement, inscription).
  • Ajout d'informations documentaires liées à la carrière et aux œuvres des artistes - dossiers de presse, vidéos, etc.
  • Ajout d’informations sur les droits d’auteur.
  • Traduction en anglais du portail du site.
  • Développement d’outils pour les artistes et artisans participants.
  • Accueil d’un plus grand nombre d’artistes et d’artisans professionnels.
  • MISE EN LIGNE PUBLIQUE de l’ENOAC – avril ou mai 2015

Phase 3 – à compter d’avril 2015

  • Démarchage de nouveaux bassins d’utilisateurs et de nouveaux marchés (bibliothèques ; universités ; écoles d’art, de métiers d’art et d’arts de la scène…), tant au Québec qu’à l’international.
  • Possibilité d’intégration de nouveaux partenaires issus d’autres milieux artistiques québécois.
  • Déploiement de l’ENOAC hors Québec (francophonie canadienne et Canada anglais), soit par intégration de nouveaux partenaires, soit par octroi d’une licence pour l’adaptation et l’utilisation de la plateforme.

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ

À cette étape de développement du projet, pour participer à l’ENOAC, une personne conceptrice doit être membre en règle de l’APASQ

VOUS ÊTES INVITÉ(E)

Si vous êtes intéressé(e) à participer à l’ENOAC, faites-e-nous savoir. Nous vous ferons parvenir un code d’accès et un mot de passe pour créer votre compte d’utilisateur. Votre participation à l’ENOAC est gratuite et pourra vous apporter des revenus supplémentaires. Mentionnons également que, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez obtenir l’aide d’un spécialiste pour constituer votre banque d’images.

____________________________________________________________

Pour administrer l’entrepôt numérique, les associations partenaires doivent cependant obtenir une licence limitée et non exclusive de la part des artistes participants concernant les droits d’auteur des œuvres déposées dans l’ENOAC. Vous trouverez ces informations dans le Guide d’utilisateur produit à l’intention des artistes participants, dont voici le lien: https://www.enoac.ca/ENOAC_guide_utilisateur.pdf.
CONTACT AVEC L’APASQ :
À Montréal : Michel Beauchemin / mbeauchemin@apasq.org / 514 523-4221
À Québec : Daphnée Lemieux-Boivin / daelebo@msn.com / 418 262-0231

Le site Internet de l’ENOAC est développé par Archiv’ART - © 2012-2015.
http://archivart.ca/

La création de l’ENOAC a été rendue possible grâce à l’aide financière du CALQ.

Le bottin des membres de l’APASQ :
Avez-vous mis vos données à jour ?

Votre curriculum vitae s’est sûrement étoffé au cours de la dernière année ! Avez-vous mis à jour les informations qui vous concernent dans notre bottin des membres électronique via le site web Teatricus ? Si vous ne l’avez pas fait, nous vous rappelons que vous pouvez les modifier en tout temps. Vous ne savez pas comment vous y prendre? Faites-le-nous savoir et nous vous les enverrons à nouveau.

Personne à contacter : Viviane Morin  par courriel (vmorin@apasq.org) ou par téléphone (514 523-4221)

L’équipe de l’APASQ
© APASQ 2014
Visitez le site Web de l’APASQ